Chargement...
 

Projets structurants 

Le RBIQ propose trois projets structurants : un site Internet interactif, un forum de questions par courriels et un service de neuroinformatique.

Site Internet

Le RBIQ utilisera une infrastructure web de support au développement et à l'utilisation des systèmes neuroinformatiques dont les bases ont été instituées sous le REPRIC. Davantage adaptative, cette infrastructure internet facilitera les interactions et les collaborations entre chercheurs, étudiants, méthodologistes et développeurs de logiciels de la communauté scientifique en bio-imagerie au Québec. Cet outil interactif vise à : 1) encourager la participation des utilisateurs membres du RBIQ, 2) offrir aux développeurs informatiques un environnement de contrôle des versions de code-source supportant les développements méthodologiques, 3) procurer un environnement favorisant la communication et l'échange d'idées scientifiques et logistiques entre les développeurs et les utilisateurs, 4) faciliter la préparation et la diffusion des informations pour l’ensemble des événements et des activités du RBIQ et des partenaires, et 5) promouvoir la visibilité des membres du RBIQ. Les moyens utilisés pour réaliser ces objectifs seront, entre autres : a) le couplage des technologies et des pratiques scientifiques, b) l’utilisation d’outils d'analyse des sites, c) la création d’une banque de profils de membres et, d) la génération d’un navigateur des membres du RBIQ.

Forum de questions par courriels

En raison des nombreux problèmes techniques ou méthodologiques associés à l’élaboration de schèmes expérimentaux pour des études de bio-imagerie, l’acquisition de données uni- et multimodales et l’utilisation des diverses plateformes d’analyse de ces données, un des services clés de l’infrastructure web du réseau sera la constitution d’un «Forum de questions par courriels » permettant aux membres de soumettre leurs requêtes. Celles-ci seront « visibles » par la communauté d’experts qui pourra y répondre. Le cas échéant, le coordonnateur neuroinformatique (à déterminer) aura le mandat de rassembler les ressources pour qu’une solution durable et réutilisable soit disponible à toute la communauté scientifique.

Services neuroinformatiques

D’un centre d’imagerie à l’autre, les chercheurs utilisent différents outils d’analyse d’images et des plateformes de traitement mathématiques et statistiques des données développés par les membres du RBIQ et autres chercheurs dans le monde. Étant un domaine d’activités en constant développement, des versions améliorées de chacun de ces logiciels sont mises à la disposition de la communauté scientifique. Cependant, les usagers ne sont pas nécessairement informés des nouvelles fonctionnalités offertes ou n’ont pas le « savoir-faire » requis pour les utiliser de façon optimale. Cette situation est plus fréquente dans les centres et les groupes de recherche n’ayant pas d’équipes de développements méthodologiques sur place (ex : Universités Laval, UQAM et Concordia). Pour remédier à ce problème, nous proposons de fournir un service de neuroinformatique (responsable : à déterminer) aux membres du RBIQ qui permettra non seulement d’harmoniser les dernières versions des outils et progiciels disponibles (ex : SPM, fMRIstat, outils MINC, BrainVisa, NeuroLens), mais aussi de former les usagers par des sessions de formation ciblées incluant un transfert des connaissances théoriques et pratiques.

Échanges de personnel hautement qualifié (PHQ)

Dans chacun des groupes de recherche de bio-imagerie au Québec mentionnés ci-dessus, et en particulier dans les centres qui possèdent une plateforme technologique de pointe sur place (i.e., Universités de Montréal, McGill et Sherbrooke), certains professionnels de recherche ont acquis une expertise tout à fait spéciale dans certains champs d’applications qui aurait avantage à être partagée avec d’autres groupes de recherche. Par ce projet structurant, le RBIQ vise donc à faciliter les échanges de savoir-faire entre les divers centres de bio-imagerie au Québec et à éviter que certains chercheurs aient à « réinventer la roue… ». Pour se faire, le RBIQ propose de fournir l’appui financier nécessaire afin de payer les dépenses reliées aux déplacements et séjours de courte durée d’un professionnel dans un groupe ou centre de recherche demandeur, ainsi qu’une certaine somme compensatoire au centre d’attache de ce dernier. De tels projets feront l’objet d’évaluation de la part du Comité de scientifique.